And what about France, anyway? *** Et comment est-ce que la France?   Leave a comment

I’ve been living in France for four and a half months now, and I thought I’d share some of my observations about what it’s like over here. How is France different from the United States? Here’s what I’ve noticed:

*          *          *          *

J’habite en France depuis quatre mois et demi maintenant, et je pense que je dois raconter ce que j’observe dont ce pays. En quoi la France est-elle differente des États-Unis? Voilà ce que j’ai remarqué:

  • When you buy produce at the supermarket, you have to weigh it yourself. You put it on the scale, tell the scale what type of produce you have, and it prints out a sticker with a barcode on it.   ***   Quand tu achetes des fruits et des légumes au supermarché, tu dois les peser toi-même. Tu les places sur la balance, indique à la balance quel produit, et elle imprime un autocollant avec un code barre dessus.
  • Speaking of produce, everything seems to be a bit fresher over here. Of course, the weather is much more temperate that it is in Maine, so they can often truck in fresh produce from nearby countries even during the winter.   ***   De plus, tous les fruits et les légumes semblent être un peu plus frais. Bien sûr, le climat est beaucoup plus tempéré que celui du Maine aux États-Unis, alors c’est souvent possible de vendre des fruits et légumes locaux même pendant l’hiver.
  • Also at the supermarket: you have to bag your own groceries. There aren’t any baggers to do it for you.   ***   Autre chose, au supermarché: tu dois mettre les articles dans le sac toi-même. Il n’y a pas de caissières pour faire ça pour toi.
  • They all smoke. All of them. All the time. It’s true.   ***   Ils fument. Tous. Tout le temps. C’est vrai.
  • The pizzas never come with just mozzarella. There’ll always be at least three kinds of cheese on any pizza you order.   ***   Les pizzas ne sont jamais couvertes seulement de mozzarella. Il y a toujours au moins trois sortes de fromages sur chaque pizza que tu demandes.
  • The light switches are rocker switches, paddles flush to the wall that you rock up/down, rather than the toggle switches we use in America.   ***   Il y a des interrupteurs à bascule, plutôt que des interrupteurs à leviers qui se trouvent aux États-Unis.
  • The toilets have a knob on the top of the tank which you either pull up or press down on to flush.   ***   Leurs toilettes ont des poignées plutôt que des leviers (comme aux États-Unis) qui sont utilisées comme chasse d’eau.
  • There are no window screens. If you open your window, you’ll get some insects in your house. Honestly, I’m surprised they haven’t adopted these by now. Granted, there aren’t as many mosquitos here, but who wants bugs of any kind in their house when you can easily keep them out?   ***   Il n’y a pas de moustiquaires dans les fenêtres. Si on ouvre une fenêtre, les insectes y entront. Honnêtement, je suis étonné qu’ils n’en avaient pas adopté encore. Certes, il n’y a pas assez beaucoup de moustiques ici, mais pourquoi laisser les insectes entrer la maison si on peut facilement en prevenir?
  • What all the windows do have are roller shutters. These are sort of like blinds on the outside of the window which roll down over if like the grates that get rolled down over storefronts after closing time. If you roll them to the bottom of the window, there are openings between the slats which let in light, but if you roll them down all the way, the gaps close and the room becomes almost  pitch black.   ***   Ce qui est trouvé dans les fenêtres françaises, mais qui n’existe pas aux Etats-Unis, c’est des volets roulants.
  • Almost everything is closed on Sundays. There might be one or two shops open, and there’s a Sunday morning outdoor market, but that’s it.  ***   Presque tout est fermé le dimanche. Il y a peut-être un ou deux magasins ouverts, et il y a un marché le dimanche matin, mais c’est tout.
  • They don’t have much skim milk. I’ve been looking, but it was only last week that I finally found some.   ***   Il n’y a pas beaucoup de lait écrémé. J’en cherchait, mais j’en ai juste trouvé la semaine dernière.
  • Almost everyone can speak some English, and many of them are fluent. When I tried to buy something, half the time the person would break into English to try to communicate with me. This hasn’t happened lately, which means (I hope) that my French must be getting better. A lot of the French are bilingual, and they start learning in elementary school.   ***   Presque tout le monde peut parler anglais dans une certaine mesure, et plusieurs peuvent le parler couramment. Quand j’ai essaye d’acheter quelque chose, souvent la personne commence à parler anglais pour essayer de communiquer avec moi. Ce n’est pas arrivé dernièrement, ce qui indique (j’espère) que ma capacité à parler le français s’améliore. Beaucoup de français sont bilingues, et ils commencent à l’apprendre  à l’école primaire.
  • Lunch is from noon until 2:00. Two hours. It’s wonderful.   ***   La pause déjeuner dure de midi à 14h00. Deux heures. C’est magnifique.
  • There are lots of old buildings, which could be anywhere from 100 to 1,000 years old. Even buildings that are more recent and aren’t historic aren’t torn down just to build something new.   ***   Il y a beaucoup des vieux bâtiments, qui ont de 100 à 1 000 ans d’âge. Même si un bâtiment est plus récent et n’est pas historique il ne sera pas démoli juste pour construire quelque chose nouveau.
  • They have a penchant for demonstrating. Any time the government does something they don’t like, they take to the streets.   ***   Ils ont un penchant pour manifester. Chaque fois que le gouvernement fait quelque chose qu’ils n’aiment pas, ils descendent dans la rue.
  • Couples won’t hesitate to make out in public. Not that this doesn’t happen in America, but you see it all the time here. It’s so stereotypical is seems silly to say, but France really is full of people French kissing. In French, by the way, to French kiss is to rouler un patin or rouler un pelle, “to roll an ice skate” or “to roll a shovel.”   ***   Des couples n’hésitent pas de se peloter en public. Les américains font ça aussi, mais on le voit tout le temps ici. L’expression anglais pour «rouler une pelle» c’est «to French kiss», c’est à dire de «faire des bisous français».
  • Older women often have rather boldly dyed hair, ranging from “slightly more vibrant than natural hair color” to “neon bubble gum pink.” You know how we talk about “blue-haired old ladies?” They actually literally exist over here.   ***   Il y a beaucoup des femmes avec les cheveux plutôt franchement teints, en couleurs variant entre «un peu plus éclatant que la couleur de cheveux naturelle» jusqu’à «rose néon de chewing-gum». En Amérique, nous parlons des «vieilles de cheveux bleus», mais elles existent belles et bien ici.
  • There are lots of small farms. Driving through the country, you’ll see many houses with a chicken coop and a field with a few cows. Like the produce, there’s a lot of local meat, dairy and eggs as well.   ***   Il y a beaucoup de petites fermes. Voyageant vers la campagne, tu voiras plusieurs maisons avec un poulailler et un champs avec quelques vaches. Comme des fruits et des légumes, il y a beaucoup de viande, de lait et des œufs aussi.
  • There’s a lot of racial diversity. I knew that France had immigrants from the Middle East, Africa and the Caribbean, but I was surprised to see just how many non-caucasians there were. Of course, this is compared to Maine, which is around 97% white, but I’m still quite impressed to see it. I’m aware that there still exists a lot of traditional conservative bigotry in France today – racism, xenophobia, anti-semitism, nationalism – but I haven’t noticed myself. Actually, I’ve seen a pretty well integrated society. I see lots of interracial couples, and I feel like the invisible wall between Black and White that is so prevalent in America doesn’t exist here so much. Of course, we’ve made some important strides in the right direction: heck, our president is black, and even the wingnuts have a few blacks, Asians and Hispanics in their ranks. But note the fact that we call Obama “black,” when in reality he’s half Caucasian. We’re trying to move toward a racially equal society, but we can’t get past our need to identify people based on race. I feel like the French, in this regard, are a bit more colorblind than we are.   ***   Il y a beaucoup de diversité raciale. Je sais qu’il y a des immigrants du Moyen-Orient, de l’Afrique et des Caraïbes en France, mais je suis étonné quand j’ai vu un grand nombre de gens qui n’étaient pas blancs. Cependant, c’est par rapport à l’état du Maine, qui est environs 97% blanc, mais cette diversité m’a fait bonne impression néanmoins. Je sais que la bigoterie conservatrice traditionnelle – le racisme, la xénophobie, l’antisémitisme, le nationalism – continue à exister en France aujourd’hui, mais je ne l’ai pas vu moi-même. En fait, je vois une société assez bien intégrée. Je vois beaucoup de couples interracials, et je ai conscience que le mur invisible entre Noir et Blanc si répandu aux États-Unis est moins fort ici. Bien sûr, nous américains avons fait beaucoup de progrès dans cet égard: zût, notre président est noir, et même l’aile droit a quelques noirs, Asiatiques et hispaniques de la base. Mais remarques que nous parlons d’Obama comme un «noir», quand la réalité est qu’il est une moitié blanc. Nous essayons de créer un société d’égalité raciale, mais nous ne pouvons pas transcender notre envie d’identifier des gens par leurs races. À cet égard, je crois que les français font un peu moins attention aux couleurs que nous.
  • Their keyboards are different than ours. Most of the keys are in the same place, but there are a few that are out of place, which means that when typing on the computers at school, I have to search and peck. The reason for this difference is that their keyboard has been rearranged to include symbols such as:  à    ç     é    œ  etc. Our keyboards, of course, don’t include these symbols, which makes typing in French a bit of pain in that regard.   ***   Les claviers sont différents que nôtres. La plupart des touches sont dans les même endroits, mais quelques sont differents, et donc quand je tape dans les machines à l’école, je dois taper avec deux doigts. La raison pour cette différence c’est parce que ces claviers français ont des touches pour symboles comme: à    ç     é    œ  etc. Les claviers américains n’ont pas ces touches, bien sûr, donc de taper en français dans mon ordinateur est assez enquiquinant à cet égard.
  • They’re much more relaxed about nudity. People don’t walk around naked in the streets or anything like that, obviously, but no one acts shocked if they see an image of a naked person.   ***   Ils ont plus d’une insouciance à propos de la nudité. C’est pas de tout qu’il y a des gens marchant nus dans les rues, mais personne n’est pas scandalisé s’il voit un image d’une personne nue.
  • They’re also not too concerned about privacy while peeing. Many of the restrooms have urinals which are visible from the outside, usually because they don’t bother to put up a door. And men won’t hesitate to relieve themselves against the side of a building.  ***   Ils n’ont pas concerné à propos de l’intimité quand pissant. Plusieurs édicules ont des urinoirs visibles de l’extérieur, en générale parce qu’il n’y a pas une porte. Et les hommes n’hésitent pas à se soulanger contre le côté d’un bâtiment.
  • And speaking of restrooms: at train stations and airports, you have to pay to use the toilet. Maybe I’ve been spoiled by the free-of-charge restrooms in the Unites States, but I feel that’s a service that ought to be provided for free. I mean, really – making people pay to go to the bathroom? What kind of a world is this?   ***   Et quand parlant des toilettes: chez des aéroports et des gares, il faut payer pour utiliser les toilettes. Peut-être je suis devenu gâté par des toilettes publiques gratuites aux États-Unis, mais je crois que c’est un service qui doit être assuré gratuitement. De demander de l’argent pour l’emploi des toilettes? Quelle monde fou?
  • Most of the utility poles are made of concrete.   ***   La plupart des poteaus électriques sont en béton.
  • Pharmacies are identified by a green neon +-shaped cross.   ***   Des pharmacies sont identifiés pars les croix vertes au néon en forme de +.
  • They’ll listen to music in English even if they can’t understand it.  ***   Ils écoutent la musique en anglais même s’ils ne le peuvent pas comprendre.
  • They also watch lots of American television and film, often dubbed into French.  ***   Ils regardent aussi beaucoup des émissions et des films américains, souvent doublé en français.
  • The politics here are quite different form those in America. For one thing, they have dozens of political parties, unlike the two parties which America has, which are allied into blocs. These parties span a wide gamut of ideologies, from communist to progressive to conservative to neo-fascist. The biggest difference, though, is the lack of national patriotism. For most Americans, being American is a very important part of our identity. There’s a sense that, whether it’s because our country is the greatest nation on the face of the earth or simply because we’re all fellow citizens, all Americans are part of something great. The French, on the other hand, aren’t so explicitly proud of being the nationality that they are. They just don’t feel any need to consciously acknowledge and celebrate their “Frenchness.” Additionally, the idea of socialism isn’t taboo here as it is in the US. There are half a dozen major socialist parties here – heck, one of these calls itself the New Anticapitalist Party! In America, socialism is widely regarded as a double-edged sword at best, and at worst, as an abomination which falls somewhere between incest and cannibalism. Not so here.   ***   La politique est assez different que la politique aux Amérique. D’une part, il y a des douzaines des partis politiques, à la différence des deux parties américaines, qui sont allié en blocs. Ces partis représent une grande gamme des idéologies de communiste à progressisf à conservateur à neo-fasciste. La plus grande différence, néanmoins, c’est le manque du patriotisme national. Pour le pluspart des Américains, d’être amêricain est un très important partie de notre identité. Il y a un sentiment que, si c’est parce que notre pays est le meilleur pays dans la surface de la Terre ou simplement parce que nous sommes tous compatriotes, chaque Américain est une partie de queque chose grand. Les français, d’un autre côté, n’ont pas si explicitement fier de leur nationalité. Ils n’éprouvent pas que c’est nécessaire de consciemment admettre et célébrer leur «francité». De plus, l’idée de socialisme n’est pas tabou ici comme aux E-U. Il y a une demi-douzaine des grands partis socialistes ici – zut, un de ces s’appelle le Nouveau parti anticapitaliste! En Amérique, le socialisme est considéré est largement accepté comme au mieux une arme à double tranchant et au pire une abomination qui se trouve quelque part entre l’inceste et le cannibalisme. C’est pas comme ça ici.
  • When two friends meet, especially if one or both are women, they’ll often exchange kisses on the cheek.   ***   Quand deux amis se rencontrent, surtout si un ou chacun est une femme, ils s’embrasseront sur les joues.
  • When counting on their fingers, they use the thumb for “one” rather than the index finger.   ***   Quand comptant sur les doigts, on utilise le pouce plutôt que l’index pour indiquer «un».
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: