Archive for the ‘semester abroad 2010’ Category

Le Mans again   Leave a comment

I still have lots of photos that I took during my stay in Le Mans that I haven’t published. I’ve just gone through and posted all the rest of them that I think are worth looking at on Flickr, starting here. You can check out a few of them below.

*          *          *          *

Il reste encore beaucoup des photos qui j’ai pris pendant mon séjour au Mans qui je n’ai pas publié. Je viens juste de les parcourir, et j’ai téléchargé à Flickr tous les autres qui valent de le voir, à mon avis. Elles commencent ici. On peut voir quelques au-dessous.

Jardins Pierre de Ronsard *** Pierre de Ronsard Gardens

La Sarthe et le Vieux Mans *** The Sarthe and the Old City

Vieux bâtiments *** Old buildings

Le marché *** The farmer's market

Le vieux Mans *** The Old City

Tramway, Rue Gambetta

Le Mans at night *** Le Mans la nuit

Le Sablier au Parc de la Tessé *** The "Sablier" (Hourglass) in the Park de la Tessé

Advertisements

Paris   Leave a comment

July 9-10   ***   9-10 juillet

And now what everyone’s been waiting for: the story of what I did while in Paree. I arrived late on Friday night and took the metro to my hostel in a sector of Paris called Clichy, just northwest outside the city center. I was still quite exhausted from my travels so far, so I spent Saturday just exploring Clichy a bit.

*          *          *          *

Et maintenant ce que tout le monde avait attendu: l’histoire de ce que j’ai fait tandis qu’à Paris. Je suis arrivé tard vendredi soir et j’ai pris la métro à l’auberge dans un secteur de Paris qui s’appele Clichy, juste du nord-ouest en dehors du centre de la ville. J’encore étais tout épuisé de mes voyages jusqu’ici, ainsi j’ai passé samedi juste explorant Clichy un peu.

Paris from the window of my hostel room *** Paris de la fenêtre de ma chambre à l'auberge

July 11   ***   11 juillet

On Sunday I took a walking tour of the city. This tour is a must for anyone visiting Paris: you’ll see and learn about almost all the important sights during a 3 1/2 hour walk around the city center, and it’s completely free. Here’s a bit of what I saw:

*          *          *          *

Dimanche j’ai pris une promenade à pied de la ville. Cette promenade est une nécessité pour n’importe qui qui visite Paris: vous verrez et vous renseignerez sur presque tous les attractionis importants pendant une promenade de trois heures et demi autour du centre de la ville, et il est complètement gratuit. Voici un peu de ce que j’ai vu:

Modern Paris is the work of Baron Haussman, a civic planner who restructured the city for Napoleon III from 1852-1870. He demolished much of the medieval city with its narrow, winding streets to make way for the long, straight, wide boulevards for which the city is now famous, and added many monuments and parks. Unfortunately, a lot of magnificent old buildings were destroyed in the process. Fortunately, the cathedral of Notre-Dame was spared, thanks to Victor Hugo, who wrote Notre-Dame de Paris (The Hunchback of Notre-Dame) as a celebration of the old Gothic cathedral, and architect Eugène Viollet-le-Duc.

*          *          *          *

Paris moderne est le travail de Baron Haussman, un planificateur civique qui a restructuré la ville pour Napoleon III de 1852-1870. Il a démoli une grande partie de la ville médiévale avec ses rues étroits et enroulants pour faire place aux boulevards longs, droit et larges pour lequel la ville est maintenant célèbre, et il a ajouté beaucoup de monuments et de parcs. Malheureusement, beaucoup de vieux bâtiments magnifiques ont été détruits dans le processus. Heureusement, la cathédrale de Notre-Dame a été épargnée, grâce à Victor Hugo, qui a écrit Notre-Dame de Paris comme célébration de la vieille cathédrale gothique, et l’architecte Eugène Viollet-le-Duc.

Île de la Cité & Notre-Dame de Paris

Notre-Dame is on the Île de la Cité, an island in the middle of the Seine, which is connected to the Rive Gauche and the Rive Droite (Left and Right Banks) by a number of bridges, including Pont Neuf. Downstream, to the west, is the Pont des Arts, the bridge considered to be the most beautiful spot in Paris. It connects the Institut de France on the Left Bank to the Louvre on the Right Bank.

*          *          *          *

Notre-Dame est sur l’Île de la Cité, une île au milieu du Seine, qui est relié à la Rive Gauche et à la Rive Droite par un certain nombre de ponts, y compris pont Neuf. En aval, à l’ouest, est le pont des Arts, le pont considéré comme l’endroit le plus bel à Paris. Il relie l’Institut de France sur la Rive Gauche au Louvre sur la Rive Droite.

Paris from the Pont des Arts *** Paris du pont des Arts

The Louvre was once a royal fortress, later became the royal palace, then housed the royal art collection after the monarchy relocated to Versailles, then became a public museum after the Revolution. The glass pyramid and its three small counterparts were added to the main courtyard in 1989; the addition of this ultra-modern architecture to the classical Louvre Palace caused a bit of a stir. The Museum contains a large collection of Egyptian, Near East and Greco-Roman antiquities; Renaissance, Baroque, Romantic and Neoclassical painting; and a number of Da Vinci’s works, including, most famously, the La Joconde (the Mona Lisa). Not found in the Museum is the body of Mary Magdalene.

*          *          *          *

Le Louvre était au départ une forteresse royale, plus tard est devenu le palais royal, puis a logé la collection d’art royale après la monarchie s’est déménagé à Versailles, puis est devenu un musée public après la Révolution. La pyramide en verre et ses trois petites contre-parties ont été ajoutées à la cour principale en 1989; l’addition de cette architecture ultramoderne au Palais du Louvre classique a fait un peu d’une sensation. Le musée contient une grande collection des antiquities Égyptiens, du Proche Orient et gréco-romaines; peinture de la Renaissance, baroque, romantique et néoclassique; et un certain nombre de travaux de Da Vinci, y compris, le plus célèbre, La Joconde. Ne trouvé pas dans le musée est le corps de Marie de Magdala.

Louvre

To the west of the Louvre is the Jardin des Tuileries (Tuileries Gardens), and west of that is the Place de la Concorde and the obélisque de Louxor (Luxor Obelisk). The Champs-Élysées runs west from the Place de la Concorde to the Arc de Triomphe in the center of the Place de l’Étoile. These sites make up the Axe historique (Historical Axis), which continues west from the Place de l’Étoile along the Avenue de la Grande Armée, then through the commune of Neuilly and then through the business district of La Défence, finally ending at the the Arche de la Défence. The tour only took us as far as the Champs-Élysées; I took off on my own to visit the Arc de Triomphe, then headed to the Eiffel Tower.

*          *          *          *

À l’ouest du Louvre est le Jardin des Tuileries, et à l’ouest de ce est la place de la Concorde et l’obélisque de Louxor. Les Champs-Élysées vont à l’ouest de la place de la Concorde à l’Arc de Triomphe au centre de la place de l’Étoile. Ces endroits composent l’Axe historique qui continue à l’ouest de la place de l’Étoile le long de l’avenue de la Grande Armée, puis par la commune de Neuilly et puis par le quartier des affaires de La Défence, finissant finalement chez l’Arche de la Défence. L’excursion nous a seulement pris jusque aux Champs-Élysées; j’ai décollé tout seul pour visiter l’Arc de Triomphe, puis me suis dirigé à Tour Eiffel.

Jardin des Tuileries

Place de la Concorde & Obélisque de Louxor

Arc de Triomphe

The final match of the World Cup was that evening, and that day the city was filled with people wearing Spain jerseys or with Spanish flags wrapped around their shoulders like capes. It was dusk by the time I made it to the Eiffel Tower, and when I’d stopped at a café to get dinner I’d seen the start of the match. I climbed the stairs, rather than spending the extra money on a ticket for the lift, to the first level. I could have climbed to the second level if I’d wanted, but the first level was as high as I felt I needed to go. Paris isn’t a very tall city, and I had a bird’s-eye view of everything around me. On the other side of the river there were hundreds of people watching the game, and I could tell that something exciting was going on from the fireworks that were being set off there. Darkness fell while I was up there, so I got to see a view of the city at night as well. I also saw the hourly light display, first while I was in the tower and again from the ground, in which thousands of flashbulbs across the tower make it sparkle brilliantly in the darkness.  On my way back to the hostel I saw cars circling the city with Spanish flags held out the window and Spain fans cheering and honking vuvuzulas, so I was able to deduce who had won the World Cup.

*          *          *          *

Le match finale de la Coupe du monde était cette soirée, et ce jour la ville a été remplie de personnes portant des maillot de l’Espagne ou avec les drapeaux espagnols a enroulé autour de leurs épaules comme des capes. C’était crépuscule avant que je suis arrivé à Tour Eiffel, et quand je m’étais arrêté à un café pour dîner j’avais vu le début du match. Je suis monté les escaliers, plutôt que dépensant l’argent supplémentaire en billet pour l’ascenseur, au premier niveau. Je pourrais m’être élevé au deuxième niveau si j’avais voulu, mais le premier niveau était aussi élevé que ce n’était pas nécessaire d’y monter. Paris n’est pas une ville très grande, et j’avis une vu à vol d’oiseau tout autour de moi. De l’autre côté du fleuve il y avait des centaines de personnes observant le match, et je pouvais voir que quelque chose exitant se passait là-bas à cause des feux d’artifice qui étaient allumés. L’obscurité est tombée tandis que j’étais vers le haut là, ainsi je pouvais voir la ville à nuit aussi. J’ai également vu l’exposé de lumière horaire, d’abord tandis que j’étais dans la tour et encore de la terre, en laquelle les milliers de flashs à travers la tour lui font l’étincelle brillamment dans l’obscurité. Tout en retournant à l’auberge je voyais des voitures entourant la ville avec les drapeaux espagnols suspendus aux fenêtres et les supporters de l’Espagne acclamant et soufflant des vuvuzulas, ainsi je pouvais déduire qui avait gagné la Coupe du monde.

Tour Eiffel

Paris from above *** Paris d'en haut

World Cup *** Coupe du Monde

Illumination *** Éclairage

July 12   ***   12 juillet

On Monday, I spend resting and getting my things in order for my return trip. In the afternoon I headed to Pigalle, the red-light and touristic district in Montmartre, the ecclectic bohemian district in northern Paris. The Moulin Rouge and Le Chat Noir are located in Pigalle, and while it is a red-light district with the streets lined with sex shops and strip clubs, it’s actually not particularly sketchy. I spent the afternoon there looking through the souvenir shops trying to find a few gifts to bring back to family and friends. I spent a lot of time trying to find a magnet for our fridge. There were no shortage of magnets, but I wanted a “France” magnet rather than just a “Paris” magnet, since my trip was to France and not just to Paris. I finally found one, as well as all the other gifts I’d been looking for, and I headed back to the hostel for the evening.

*          *          *          *

Le lundi, je me reposais et j’ai organisé mes choses afin de mon voyage de retour. L’après-midi je me suis dirigé à Pigalle, le quartier chaud et touristique dans Montmartre, le quartier de bohème et ecclectic à Paris nordique. Le Moulin Rouge et Le Chat Noir sont situés dans Pigalle, et en dépit du fait que c’est un quartier chaud avec les rues garnies des sex shops et des strip clubs, elle n’est réellement pas particulièrement peu louche. J’ai passé l’après-midi là regardant par les magasins de souvenir essayant de trouver quelques cadeaux pour ramener au famille et aux amis. J’ai passé beaucoup de temps essayant de trouver un aimantin pour notre réfrigérateur. Il n’y avait aucune pénurie d’aimantins, mais j’ai voulu un aimant de la France plutôt que juste un aimant de Paris, puisque mon voyage était en France et pas simplement à Paris. J’ai finalement trouvé un, comme tous les autres cadeaux que j’avais recherchés, et j’ai retourné à l’auberge pour la soirée.

Moulin Rouge

Métro

July 13   ***   13 juillet

Tuesday was my last day in Paris. Wednesday would be the Fête nationale, the National Holiday (AKA Bastille Day) and the day my flight left. I’d been planning on visiting the Louvre on my last day, so I headed over there. Unfortunately, it was closed that day! It would be open on the National Holiday – free to the public, moreover – but for some reason it was closed the day before. So I didn’t get to see the Mona Lisa. Next time, I suppose. I was able to go into the entrance and see the inverted glass pyramid, a few French monumental statues and the foundation of the original medieval Louvre fortress, and from the outside I could see into two of the sculpture galleries, but that was all. Without the Louvre to visit, I had a whole day without any real plans, so I wandered around the city center and then the Île de la Cité. I made it to Notre-Dame Cathedral, which was indeed quite beautiful – the line to get in was at least a quarter of a mile long, however, so I didn’t go inside. As late afternoon came I took the bus around the city a bit, then finally made my way back to the hostel.

*          *          *          *

Mardi était mon dernier jour à Paris. Mercredi serait la Fête nationale et le départ de mon vol de retour. J’avais projeté de visiter le Louvre ce dernier jour, ainsi je me suis y dirigé. Malheureusement, il était fermé ce jour! Il serait ouvert la Fête nationale – libres de public, d’ailleurs – mais pour quelque raison il était fermé le jour déja. Ainsi je n’ai pas reussi de voir La Jaconde. La prochaine fois, je suppose. Je pouvais visiter l’entrée et voir la pyramide en verre inversée, quelques statues monumentales françaises et la base de la forteresse médiévale originale du Louvre, et de l’extérieur je pourrais voir dans deux des galeries de sculpture, mais c’était tout. Sans Louvre à visiter, j’avais une journée entière sans aucun vrai plan, ainsi j’ai erré autour du centre de la ville et puis de l’Île de la Cité. Je suis arrivé à la Cathédrale de Notre-Dame, qui était en effet tout à fait belle – la ligne à entrer était au moins un quart d’un mille long, cependant, ainsi je n’y entré pas. Pendant que la fin de l’après-midi venait j’ai pris à l’autobus autour de la ville un peu, puis ai finalement arrivé encore à l’auberge.

Getting ready for Bastille Day *** Se préparant pour la Fête nationale

Louvre

Seine

Moi

Notre-Dame de Paris

Bouquinistes, used book sellers, along the Seine *** Bouquinistes, vendeurs de livres anciens, le long de la Seine

July 14   ***   14 juillet

On Wednesday morning I got up and headed off to Charles-de-Gaulle, where my flight was leaving at 11:00. Unfortunately, there was a bit of confusion as to how I was supposed to connect from one point to another (I took the Metro, then a short train ride, then the shuttle bus), and I ended up just a few minutes too late at the airport to board. Fortunately I was able to transfer my flight to one that left the next day, and I got a hotel room nearby to spend the night. Now Wednesday was the Fête Nationale, the national holiday, Bastille Day, where they have a grand parade down the Champs-Élysées, and they shoot fireworks off the Eiffel Tower at night, and the Louvre is open to everyone for free, and I could have gone back into the city to see all that; but I was very tired, and it was noon by the time I got into my hotel room, and I decided that it would be better to just get some rest for the next day. So I slept most of the whole day, and then ate some fancy steak and ratatouille at a restaurant for my last dinner in France.

The next day I made sure to get to the airport over a couple of hours ahead of time, and I made my flight just fine. It had been overcast over Europe when I’d arrived, but the sky was only cloudy when I took off, so I got to see the land from above as I flew out. I was able to see the White Cliffs of Dover as we flew over the English Channel. I left Paris around 11:00 AM Central European Time and arrived at Charlotte, South Carolina, nine and a half hours later, at 2:30 PM Eastern Time. I then flew to Philadelphia, and then finally to Bangor, where I arrived at 10:30. I was pretty happy to be done traveling – although not as happy as Mom was to see me safely back home again. It was a bit odd to suddenly be back in completely familiar territory after so many months of traveling through new places. It was great to be back home, though.

*          *          *          *

Mercredi matin je me suis levé et allais à l’Aéroport Charles-de-Gaulle, où mon vol partait à 11:00. Malheureusement, il y avait un peu de confusion quant à la façon dont j’ai été censé me relier d’un point à l’autre (j’ai pris le Métro, puis un court tour de train, puis la navette) et je suis arrivé à l’aéroport juste quelques minutes trop tard pour embarquer. Heureusement je pouvais transférer mon vol à un qui est parti le jour prochain, et j’ai obtenu une chambre d’hôtel à côté pour passer la nuit. Alors, mercredi était la Fête nationale, auquel il y a une grande parade dans les Champs-Élysées, et des feux d’artifice sont tirés de la Tour Eiffel la nuit, et le Louvre est ouvert à chacun gratuit, et je pourrais retourné à la ville pour voir tout cela; mais j’étais très fatigué, et c’était midi avant que je suis arrivé dans ma chambre d’hôtel, et j’ai décidé qu’il vaudrait mieux de juste prendre un peu de repos pour le jour prochain. Ainsi j’ai dormi la plupart de la journée, et alors j’ai mangé du bifteck de luxe et ratatouille à un restaurant pour mon dernier dîner en France.

Le jour prochain, je me suis assuré d’arriver à l’aéroport au mois deux ou trois heures à l’avance, et j’ai prit le vol sans promlème. Le temps était couvert au-dessus de l’Europe quand j’étais arrivé, mais le ciel était juste un peu nuageux quand j’ai décollé, ainsi je pouvais voir la terre de ci-dessus pendant le vol de retour. Je pouvais voir les falaises de Douvres quand nous avons volé au-dessus de la Manche. J’ai quitté Paris environs 11h00 à l’heure d’Europe centrale, et je suis arrivé à Charlotte, Caroline du Sud, neuf heures et demi plus tard, à 14h30 à l’heure de l’Est. Ensuite j’ai voyagé à Philadelphie, et puis finalement à Bangor, où je suis arrivé à 22h30. J’étais assez heureux que j’étais fini de voyager – mais pas aussi heureux que ma mère était de me voir bien arrivé. C’était un peu bizarre d’être soudainement encore dans le territoire complètement familier après tant de mois de déplacement par des nouveaux endroits. Mais surtout c’était magnifique d’être de retour.

Aéroport Charles-de-Gaulle

Départ

Of course, there are more photos here.   ***   Bien sûr, il y a plus des photos ici.

Paris   Leave a comment

I’m in Paris right now, and I’ll be departing for Maine on Wednesday the 14th. I probably won’t get a chance to write about my time in Paris until after I get back, but I just wanted to let everyone know thing are all still going well.

FUN FACT: I can see the Eiffel Tower from my hostel room window.

*          *          *          *

Je suis à Paris maintenant, et je partirai au Maine aux États-Unis mercredi le 14. Probablement je ne pourrai pas écrire de ma visite à Paris qu’après je reviendrai chez-moi, mais je juste voudrais laisser tout le monde savoir que tout va bien encore.

LE SAVIEZ-VOUS? Je peut voir la tour Eiffel de ma fenêtre.

Tours   Leave a comment

July 8-9   ***   8-9 juillet

Frankly, the story behind my visit to Tours is a lot more interesting than the visit itself. About a month ago, the touchpad and keyboard on my computer stopped working. I was able to plug in another keyboard and mouse from a different computer to use mine, but obviously this situation wasn’t ideal, so I looked for a repair shop. The nearest shop that would be able to fix my computer for free through my warranty was in Tours, an hour away from Le Mans by train. I decided to take a day trip there, drop off my computer, see some of the sights, and come back again when it was fixed. I bought the tickets for my first visit to Tours to drop it off, but I got busy and had to wait until after my trip to Spain to drop it off. By that time, I only had two weeks left in France, and the keyboard and touchpad had started working again, so I decided not to drop my computer off, and just to visit the city instead.

I arrived on Thursday afternoon, and I was exhausted from the travel I’d already done. I went to bed and slept through the night. On Friday morning, I went to the laundromat, had lunch, updated some things online, then took the bus to the train station to meet my departing train (the bus was going away from the station on its loop, so I did get to see a bunch of the city along the way). At the station, all the trains were temporarily delayed because of a power outage, so I had to wait half an hour and got put onto a different train, but I made it to Paris that evening.

That’s it. That’s all I did in Tours. It served as that day of resting and not actually doing anything that needs to be taken when traveling. Of course, I could have saved myself the very exhausting trip to and from Tours by just staying in Nantes or going straight to Paris and resting there. Still, I think it was somewhat worth going, because it let me visit another French city other than Le Mans, Nantes, Ferté-Bernard and Paris, which are the only other places in France that I’ve been to. And the train station was quite a building to see, and I had a nice lunch in the park while waiting for my train and I met some interesting people.

So there. Tours.

*          *          *          *

Franchement, l’histoire en coulisse de ma visite à Tours est beaucoup plus intéressante que la visite elle-même. Environ il y a un mois, la tablette tactile et le clavier de mon ordinateur ont cessé de fonctionner. Je pouvais brancher un clavier et une souris différents à partir d’un ordinateur différent pour employer le mien, mais évidemment cette situation n’était pas idéale, ainsi j’ai recherché un atelier de réparations. L’atelier le plus proche qui pourrait fixer mon ordinateur pour gratuite avec ma garantie était dans Tours, une heure à partir du Mans par chemin de fer. J’ai décidé de prendre un voyage de jour là, de déposer l’ordinateur, de voir certaines des vues, et de revenir encore quand il était fixé. J’ai acheté les billets pour ma première visite à Tours pour le déposer, mais je suis devenu occupé et ai dû attendre jusqu’à après mon voyage en Espagne de le déposer. À ce moment-là, j’avais seulement deux semaines encore en France, et le clavier et la tablette tactile avaient ont recommencé le travail, ainsi j’ai décidé de ne pas déposer mon ordinateur, et de juste visiter la ville.

Je suis arrivé jeudi après-midi, et j’ai été épuisé des voyages que j’avais déjà fait. Je me suis couché et j’ai dormi toute la nuit. Vendredi matin, j’ai fait la lessive, pris le déjeuner, fait quelques choses en ligne, puis j’ai pris l’autobus à la gare pour rencontrer mon train de départ (l’autobus allait à partir de la station sur sa boucle, ainsi j’ai reussi de voir un groupe de la ville le long de la manière). À la gare, tous les trains ont été temporairement retardés en raison d’une coupure électrique, ainsi j’ai dû attendre une demi-heure et je me suis trouvé dans un train différent, mais je suis arrivé à Paris ce soir.

Voilà. C’est tout que j’ai fait dans les excursions. Il a servi comme ce jour du repos et de faire pas réellement tout ce qui doit être pris en voyageant. Naturellement, je pourrais s’être sauvé le voyage très épuisant à et de Tours, juste en restant à Nantes ou en allant directement à Paris et en se reposant là. Néanmoins, je pense qu’il était en valoir la peine d’y aller, parce qu’il m’a permis de visiter une autre ville française autre que Le Mans, Nantes, Ferté-Bernard et Paris, qui sont les seuls d’autres endroits en France que j’ai été à. Et la gare était tout à fait un bâtiment à voir, et j’ai pris un bon déjeuner dans le parc avant de quitter la ville, et j’ai rencontré quelques personnes intéressantes.

Donc là. Tours.

Gare de Tours

Nantes   Leave a comment

July 6-8   ***   6-8 juillet

I arrived in Nantes on Tuesday afternoon. I’d already seen several of the sights the last time I came here, but there was still more than plenty to see this time. I spent Wednesday touring the city, trying to get in as much as I could. I spent the morning in the Jardin des plantes, the botanical gardens, and then traveled to the Île de Nantes, a large island in the Loire, a former industrial center that has been renovated as a destination for visitors. The northwest corner of the island was the site of a large now defunct shipyard from the city’s heyday as a naval port. The acres of concrete, hangars and giant cranes has been modified as a public park and boardwalk, and the adjacent areas of the island are now sport some very innovative modern architecture.

The most interesting parts of my visit, however, were the attractions related to Jules Verne, who was born in Nantes in 1828 and spent his childhood there. Verne, of course, was the father of modern science fiction – along with his English counterpart H. G. Wells – and he wrote over sixty stories of “extraordinary voyages”: Twenty Thousand Leagues Under the Sea, Around the World in Eighty Days, From Earth to the Moon, Journey to the Center of the Earth, etc. I visited the Jules Verne Museum, which was very cool. I also saw, based on such a marvel described in one of his books, a giant, walking robotic elephant. I’m not kidding. It’s 20 ft. tall mechanical elephant that goes walking around the converted shipyard.  Well, it doesn’t actually “walk,” because its weight is supported by a giant wheeled base that provides propulsion, but the legs do march just like a real elephant’s would. That sight alone made it worth my while to visit Nantes.

*          *          *          *

Je suis arrivé à Nantes l’après-midi mardi. I’avais déjà vu plusieurs endroits le dernier fois que j’y visité, mais il y avit encore beaucoup plus de voir ce fois. Mercredi, j’ai visité la ville, essayant de voir autant que je pourrais. J’ai passé le matain dans le Jardin des plantes, et puis j’ai visité l’Île de Nantes, une grande île dans la Loire, une ancienne zone industrielle qui avait eu renové comme un destination pour des visiteurs. Le quatre nord-ouest est un ancien chantier naval de l’âge d’or de la ville comme port. Les hectares de béton, des hangars et des grues étaient eu modifié comme un parc publique et un trottoir en planches, et les endroits proches arborent de l’archetecture moderne très innovatrice.

Les parties de ma visite la plus interessants, cependant, étaient les attractions liées à Jules Verne, qui est né à Nantes en 1828 et qui y s’agrandait. Verne, bien sûr, était le père du science-fiction modern – avec son homologue anglais, H. G. Wells – et il a écrit plus que soixante romans des «voyages extraordinaires»: Vingt mille lieues sous la mer, Le tour du monde en quatre-vingt jours, De la terre à la lune, Le voyage au centre de la terre, etc. J’ai visité la Musée de Jules Verne, qui était très cool. J’ai vu aussi, bassé sur telle merveille d’un des ses romans, un éléphant géant robotique marchant. Sans blague. C’est un éléphant mécanique d’hauteur de sept metres qui marche autour du chantier modifié. Bien, en fait, il ne «marche» pas, parce que le poids est supporté par un grand base avec des roues qui fournit la propulsion, mais les jambes se bougent tout à fait comme les d’un vrai éléphant. Ce spectacle seul a rendu ma viste à Nantes vaut la peine.

Île de Nantes

Île de Nantes and the Loire River

Grand Éléphant

Éléphant

Le dernier jour au Mans   Leave a comment

It’s my last day in Le Mans today! I can’t believe it’s over. It’s been over five months since I first arrived here. For the past half a year this has been my home – but now it’s time to head back to my real home again. I’ve said goodbye to all my friends, I’ve taken last-minute photos of everything I wanted a picture of, and I’ve taken everything I brought with me or bought since I came here and stuffed it into my baggage. This afternoon I’ll leave on the train – but I’m not heading home just yet. My flight for the U.S. leaves a week from today, on the 14th of July, and between now and then I’m going to do a bit of traveling.  I’m leaving for Nantes today, and I plan to visit Mont Saint-Michel, Tours and Paris before I leave.

I’ve had a spectacular stay here in France. As happy as I’ll be to get back home, it’s sad to be leaving this place where I’ve met so many good friends and had such a great time.

*          *          *          *

C’est mon dernier jour dans le Mans aujourd’hui! Je ne peux pas croire que c’est fini. Il y a cinq mois depuis que je suis arrivé ici. Pour la dernière moitié d’une année c’a été chez-moi – mais maintenant il est temps de se diriger encore à ma vraie maison encore. J’ai dit au revoir à tous mes amis, j’ai pris les photos de dernière minute de tout que je veux avoir une image de, et j’ai pris tout que j’ai apporté avec moi ou que j’ai acheté puisque je suis venu ici et l’ai bourré dans mes bagages. Cet après-midi je partirai sur le train – mais je ne retourne pas chez-moi juste encore. Mon vol pour les États-Unis partira dans une semaine d’aujourd’hui, le 14ème juillet, et d’ici là je vais partir en voyage. Je pars pour Nantes aujourd’hui, et je prévois de visiter Mont Saint-Michel, Tours et Paris de Mont avant que je parte.

J’ai passé un séjour spectaculaire ici en France. Aussi heureux que je devrai de revenir chez-moi, je suis triste de quitter cet endroit où je me suis rencontré assez beaucoup de bons amis et où j’ai passé un si grand temps.

Le Mans

Bilbao   Leave a comment

June 28   ***   28 Junio

On Monday night we arrived in Bilbao. Bilbao is an industrial center on the north coast of Spain, and the largest city in Basque Contry. Basque Contry – called Eskal Herria in euskara, the Basque language – is a region of northern Spain and southwestern France that’s home to Basque culture. The Basque language is the only pre-Indo-European language in western Europe, which makes it qute unique from the Romance languages which surround it. The signs in Bilbao – called Bilbo in Basque – are written in Basque as well as in Spanish. The city itself is a bit grim and industrial, at least on its outskirts, mostly factories and apartment buildings. It’s undergone a bit of revival lately, though, thanks mostly to the building of the Guggenheim Bilbao.

Bilbao

June 29   ***   29 Junio

On Tuesday morning we headed to the Guggenheim. This is one of the most well-known pieces of modern architecture, designed by Frank Gehry and opened in 1997. It displays modern and contemporary art, and overall I was quite impressed. I particularly liked the exhibition of works by Anish Kapoor. In the afternoon, we wandered around the city a bit. It’s a bit of an odd mix of industrial infrastructure, highly ornate old buildings in the Old City and the Postmodern architecture which has been constructed here and there in the effort to revitalize the city.

The Guggenheim Museum Bilbao

The Guggenheim

Bilbao

We spend the evening on a beach on the Atlantic coast, and when darkness fell we started the overnight drive back to Le Mans.

La playa

I was absolutely exhausted when we got back, and all I wanted to do was to get back to my room and sleep. Which I did.

My week in Spain was fantastic. I’m extremely glad I was able to go. I can’t believe I saw that many spectacular things in just eight days.

As always, more photos are here.